Histoire de L’AVFC Pointe Picard

 

Evolution du Club

Fondée en 1955 (trois années avant l’ouverture de BFC Gagetown), le Club s’appelait l’Escadrille de Montréal de l’association de la voile de la Marine Royale Canadienne (AVMRC). Suite à l’unification des forces armées en 1969 il devint l’Escadrille de Montréal de l’Association de la voile des forces armées canadienne (AVFC). A l’époque, il y avait des escadrilles de l’AVFC à travers le Canada, les principaux étaient Shearwater, NS, Kingston, Ont., Trenton, Ont., Esquimalt, BC et même jusqu’en Europe, l’escadrille du Rhin en Allemagne.

L’organization (AVFC) fut désolue en 1994 en raison de restrictions budgétaires. Les escadrilles localisées sur des proprietés de MDN, mais à l’extérieur de Bases militaires furent fermées et les terrains vendues. L’Escadrille de Montréal fut l’une des rares à ne pas être fermée. Peut-être à cause de son position stratégique militaire.

Le Club passa sous le Commandement de la BFC Montréal, à titre de l’une des nombreuses installations sportives à la disposition du personnel militaire, identifié comme le Club de Voile de 5e GSS (Groupe de soutien de secteur). Les installations sont encore utilisées pour des exercises militaire également. Nous avons encore des affiliations informelles avec les quelques unités qui subsistent dans le réseau. Ceux-ci ont le même status que notre Club.

Notre fanion:

Notre fanion est la croix Saint-Georges, avec la feuille d’érable canadienne et la couronne marine où la croix se réunit. La couronne marine est la même sur tous les navires de la Marine canadienne et des unités navales (unités en commençant par le ‘NCSM’).

Présence militaire sur lac St-Louis

Dés le premier arrivés des Anlglais et Francais ici, il y a eu un présence militaire sur le lac (ex: Fort Rolland 1685 à Lachine).

Du Massacre de Lachine à la guerrede sept ans à la guerre de 1812 les forces militaires étaient sur Lac St-Louis.

Après la guerre de 1812 est avant la confederation, l’un des meilleurs sources pour les renseignements sur la vie militaire à Montréal est « The Journal of The Household Brigade for the year 1864« Sur les pages 262 – 264on découvre que le « Montreal Garrisson Yacht Club » débouté en 1863 avec les membres trés prestigeux:

Le Commodore: Lieutenant General Sir W. Fenwick Williams Bar, K.C.B. proprietaire du Schooner « Wanderer ». It était le Commandant en Chef de toutes les forces Britanique en Amérique du Nord.

Le Vice Commodore: Major General l’ Honorable James Lindsay, M.P..

Le secrétaire: Lieutenant Colonel de Horsey, Grenadier Guards.(en anglais)

Il y avaient plusieurs autres grands bateux qui appartenaient aux officiers.

Le club-house du Club de la Montréal Garrisson Yacht Club était sur le point équidistant entre le pavillon existant AVFC et le RSLYC, juste derrière l’île Dorval ou « l’île Gerneral» comme on l’appelait à l’époque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *